épisode 3


“Aussi fort que la bombe Atomique...”



la fantastique épopée du nylon (*)



Quelques

repères

chronologiques


Juillet 1802


Naissance du futur géant de la chimie, Dupont de Nemours


Chimiste et un industriel français (1771-1834) exilé aux Etats-Unis après la Révolution Française, Eleuthère Irénée du Pont de Nemours créé sous son nom une usine de fabrication de poudre à canon à Wilmington, Delaware (USA). La société fournira la moitié de la poudre employée par l'armée américaine pendant la guerre de sécession américaine (1860-1865).



Juin 1869


Apparition du celluloïde, première matière plastique artificielle.


Jusqu'à cette date, les « matières plastiques », c’est-à-dire modelables ou moulables par l’homme, étaient tirées directement de substances naturelles (glaise, cire, mastic). En 1869, le chimiste l'Américain John Wesley Hyatt invente la toute première matière plastique artificielle, c’est-à-dire obtenue après traitement chimique : le Celluloïd, créé à l’origine pour remplacer l'ivoire des boules de billard. Composé de nitrate de cellulose (obtenu à partir du papier de soie) et de camphre (du camphrier), c’est un composé d’extraits naturels. On le retrouve encore aujourd’hui dans les balles de ping-pong et les pellicules cinématographiques.


1896


Création de la première fibre artificielle, la viscose ou rayonne.


Produit de la dissolution dans la soude caustique de la cellulose, des déchets de coton ou de l’épicéa, la rayonne est l’œuvre de deux chimistes britanniques : Charles Cross et E. J. Bevan. La viscose est extraite, comme le celluloïde de produits naturels. En 1936, cette fibre prendra le nom de rayonne. Elle est encore aujourd’hui utilisée pour fabriquer les toges des avocats ou portées lors des remises de diplômes…


1928


Dupont de Nemours embauche un génie des polymères, Wallace Hume Carothers.


Dupont de Nemours, qui exploite le nitrate de cellulose, car c’est aussi un puissant explosif, s’oriente vers la conception de matières vraiment synthétiques, c’est-à-dire produites à partir de la synthèse chimique de matières premières. Pour avancer dans ses recherches, la firme embauche Wallace Carothers. Il  découvrira coup sur coup le premier caoutchouc synthétique, le néoprène, et le premier polyester, qui entrera notamment par la suite dans la composition du Tergal.


Février 1937


Dépôt du brevet du nylon


Après avoir entamé des recherches pour obtenir une fibre synthétique similaire à la soie, W. C. dépose le brevet n°207250

du « polyamide 6-6 ».

Première fibre 100 % synthétique au monde, elle est fabriquée à partir du goudron de houille ou du benzène. Ses qualités sont extraordinaires. Elle possède notamment, après étirage, une résistance supérieure à toutes les fibres naturelles. Au départ le Nylon s’appela NO RUN, ce qui signifie « ne file pas » en anglais (en rapport avec les bas en soie qui filaient), puis Nolen, Nolon et enfin Nylon. Un an plus tard, l’Allemand IG Farben déposera le brevet du nylon 6, qui deviendra le perlon.


De 1938 à 1940


On n’en finit pas de tirer

les fils du nylon!


En 1938, la production de la nouvelle fibre synthétique débute dans les usines Dupont d'Arlington dans le New Jersey. Les premières utilisations du nylon seront, par ordre d’apparition : les poils de brosse à dents, les fils de canne à pêche, les fils de suture et les cordes de guitare. Toutes ces inventions, Carothers ne les verra pas en usage : dépressif il se suicidera à 41 ans, un mois après son extraordinaire découverte…


1940


Débuts officiels des bas nylon


Le 15 mai sont mis en vente les premiers bas nylon aux Etats-Unis. L’engouement est immédiat : 4000 paires sont vendues en 3 heures,

4 millions en quatre jours et 64 millions la 1ère année !


1941-1945


« now you lousy old nipponese »


Les USA entrent en guerre contre le Japon. Charbon et pétrole sont rationnés. Le 2e conflit mondial suspend momentanément la diffusion du nylon: il n’entre plus guerre que dans la composition des toiles de parachutes et des cordages. La signification du mot est déformée : “Now You Lousy Old Nipponese” - autrement dit “maintenant, bande de vieux Japonais minables, vous allez voir ce que vous allez voir…” On dirait une boutade de Buck Danny !


1953 – 1959


Les fibres synthétiques conquièrent les ménagères françaises


Après le nylon, ses chemises ultra blanches et ses « bas sans couture » (1955), apparaissent les Rhovyl, Crylor, Lycra, Rilsan et autre Dacron. Ce dernier apparaît en France en 1954 sous la marque Tergal, créé par la firme Rhodiaceta. Le Tergal est un polyester qui sert à fabriquer des pantalons, mais aussi nos bouteilles et ballons en plastique. Lancé en 1953, le Rhovyl entre dans la fabrication du fameux Thermolactyl de Damart. En 1959 apparaît le Lycra, un polyuréthane dont les propriétés extensibles en font un produit très adapté aux vêtements de sport. Se généralisent à partir des années 1960 les fibres acryliques, utilisées pour faire des vêtements en maille, comme les chaussettes et les pulls, ainsi que des produits d'extérieur, notamment les tentes.



1965


Avec Courrèges, les fibres synthétiques forcent les portes de la Haute couture.


En 1960 apparaît l'Helanca (marque déposée de la maison Heberlein & Co. à Wattwil) un fil de nylon froissé qui rend les fibres synthétiques élastiques et ôte aux tissus en nylon leur éclat froid et « synthétique ». Dès lors, le nylon conquiert prêt à porter et haute couture. En 1967, Pierre Cardin lance la cardine, robe produite au moule en fibres synthétiques agglomérées. Mais c’est en 1965 que l’ex-ingénieur André Courrèges a fait l’effet d’une révolution en imaginant la "femme de l'an 2000", avec lunettes en plastique, mini-jupes et collants nylon, bottines plates en vinyle, pantalons de Tergal aux plis indéformables pour les hommes…


...la suite dans la colonne

de gauche.

Des chiffres


Production (en milliers de t, 1999).   Fibres cellulosiques : Chine 433 1, Inde 264,4 1, Jap. 216, All. 207, Indonésie 162, Autr. 154,9, Taïwan 143 1, USA 134,8, G.-B. 88, Finl. 52,6, Brésil 48,4, Thaïlande 46 1, Italie 32,2, Benelux 31,5, Esp. 30,3, Tchéquie 26,9 1, Suède 22,2. Monde : 2 410. Synthétiques (en 2002) : Chine 9 442, Europe 4 881, USA 3 800, Taïwan 3 169, Corée du S. 2 407, Inde 1 690, Japon 1 253, Indonésie 1 022, Thaïlande 841, Mexique 546, Pakistan 520, Malaisie 431, CIS 315, Brésil 293.


Grands producteurs de fibres. Invista (USA) ; Nan Ya (Taïwan) ; Acordis (P.-Bas) ; Toray (Japon) ; Hualon (Taïwan) ; Teijin (Japon) ; Yizheng (Chine) ; Far Eastern (Taïwan) ; Huvis (Corée du S.).


Revenir au ‘tout naturel’? Ouais. Sauf qu’une usine produisant 150 t/j de fibres acryliques remplace la production de laine de 12 millions de moutons (la surface nécessaire pour un tel troupeau serait égale à la Belgique!) ; 150 t/j de fibres polyester remplacent une culture de coton de 100 000 ha...

Quelques

citations


...pénétrantes,

tragiques

ou cocasses.


" On rapporte sur le mot nylon beaucoup de légendes. J’ai adopté ce mot parce qu'il est clair, facile à prononcer et aisé à mémoriser. Soyez sûrs qu’il ne contient aucun sous entendu malicieux… ", Crawford H. Greenewalt président de Du Pont de Nemours, 1941.


" Dans les années 30-40, Du Pont de Nemours engendrera les deux symboles absolus de la modernité made in America : le nylon et la bombe atomique", Pap Ndiaye maître de conférences à l'École des hautes études en sciences sociales, in du Nylon et des Bombes.


" Aussi solide que l’acier, aussi fin que la toile d’araignée et d’un magnifique éclat. Et simplement à base de charbon, d’air et d’eau ! ", publicité Du Pont de Nemours pour le Nylon, années 40.


" Ce qu’il faut dire de fadaises

pour voir enfin au fond d’son lit

un soutien-gorge sur une chaise,

une paire de bas sur un tapis... ", Claude Nougaro,

Les Don Juan, 1961.


" Elle fait glisser son cœur croisé

Sur sa peau bronzée

T'as les bas nylon

Qui filent sur l'édredon. ",

Chagrin d'amour, Chacun fait c'qu'il lui plait, années 1980.


" Le bas nylon a acquis une place plus importante dans l'histoire des mœurs que dans celle des costumes. Plus qu'un objet utile ayant une fonction précise, plus qu'un vêtement, il est en fait aux yeux d'un homme, un ornement, un symbole de volupté. ",

Paolo Lombardi,

Eloge du bas, 1989.


" Le jour où l’on en aura marre qu’il nous prenne pour un objet sexuel, on pourra toujours l’étrangler avec un bas couture, c’est tout de même plus élégant qu’avec un collant de contention. ",  Alix Girod de L’Ain,

ELLE , mars1999


" Quand on revoit les images de ces femmes en panty qui pullulaient dans les magazines, on se demande grâce à quelle perversion un homme aurait pu être inspiré par cette cuirasse élastique ",

Jacques Laurent,

in Le nu vêtu et dévêtu,

Gallimard 1979.


" Le bas nylon, ça fait une jambe différente, transparente. C'est plus sexy que les collants. C'est un clin d'œil aux années 50. La couture, je l'ai traitée comme un gag, pour recréer le coté pin-up " ,

Chantal Thomass présentant sa collection Hiver 1999-2000


" Pas un pli, pas une ombre.

Faites comme moi,

portez des bas nylon Jil ",

publicité pour les bas, Elle, 1956

Bibliographie

indicative



Du nylon et des bombes. DuPont de Nemours, le marché et l'Etat américain, Pap Ndiaye, Paris, Belin, 2001. Dans un style vivant, cet ouvrage historique montre comment le géant américain de la chimie fut à l'origine de deux symboles de la modernité américaine triomphante: le nylon et la bombe atomique.


La révolution textile, au-delà de l'imagination, Elisabeth Frésard, LEP, 2005. Un ouvrage précis et exhaustif qui passe en revue les textiles high tech que nous porterons à l'avenir...


Architecture textile, a tempera éditions, 1990 Un florilège des construction de constructions toiles les plus remarquables des années 80.

Quelques

repères

chronologiques

(suite)


1968


Du nylon sur la lune!


Du 11 octobre 1968 au 22 octobre 1968, se déroule le premier vol habité Apollo : première capsule à emmener 3 astronautes en orbite. Les matériaux de Dupont ont joué un rôle important dans le succès du programme Apollo. L'uréthane entre dans la composition des combinaisons spatiales pour fabriquer la couche pressurisée. Il est enduit sur une couche de Nylon et recouvert d'une couche de Dacron.



1971


Naissance d’un cousin : le kevlar


Découvert en 1965 par l’Américaine Stéphanie KWOLEK, chercheuse chez DuPont, le kevlar ne commence à être fabriqué qu’en 1971. Famille de nylon, le Kevlar possède d'exceptionnelles qualités de résistance à la traction et à l'élongation. Il est utilisé pour fabriquer des gilets pare-balle, des pneus ultra résistants, aux ailes d’avion ou, mélangés au Nomex, une autre fibre de la famille des nylons, les vêtements ignifugés des pompiers. Aujourd'hui le brevet a expiré, d'où l'apparition de produits concurrents comme le Twaron du japonais Teijin.


Aujourd’hui


les textiles synthétiques « high-tech »


Tissus retardateurs de flamme, fibres résistantes à la chaleur, à des tractions de plusieurs tonnes, anti-UV, anti-acariens, anti-bactéries, parfumés (cf. http://www2.cnrs.fr/presse/journal/1904.htm) etc. Depuis les années 1990, les fibres synthétiques high-tech connaissent une explosion sans précédent. Ils dévorent des parts de marché de textiles naturels et des textiles synthétiques plus traditionnels, comme le nylon. Un signe : En 2004 du Pont a vendu son activité textile à l’américain Koch industries, perdant certaines de ses marques les plus connues comme Lycra (Spandex), Dacron le polyester, Orlon l'acrylique, Antron, le nylon…


Demain ou après-demain

(si encore vivants)


Le grand retour des fibres

artificielles naturelles ?


Le pétrole de plus en plus cher et de moins en moins abondant constituera un jour ou l’autre un probléme pour la fabrication de fibres synthétique. Il existe une alternative éventuelle : la chimie verte. Grâce aux fanes de maïs ou à la pulpe de betterave (mais ce sont des plantes qui demandent beaucoup d’eau et leur exploitation intensive peut avoir un effet d’éviction sur les cultures vivrières...) on peut reconstituer des fibres aux mêmes caractéristiques. A part ça, la nature a de plus en plus les faveurs des tisseurs : lin et chanvre reviennent à la mode, le bambou cartonne chez les bobos... Bon, je crois que je vais aller me coucher...

Travaux

pratiques


http://www.ping.be/at_home/nylon.htm "Dans une fiole conique, réaliser une solution à 5% de diaminohexane..."

Un site qui livre la recette.

Pour chimistes doués...